Compte-Rendu réunion "Cultures aux Jardins" du 10 Juillet

Publié le par Cultures aux jardins

Présents:
Patrick SCHEYDER Président
Jean-Luc BOURGEOIS Elu aux Espaces Verts de Beauvais
Dominique DURAND Directeur du Service Parcs et Jardins de Beauvais
Eric BURIE Rédacteur en Chef de Paysage-Actualité
Pierre de WOLBOCK Directeur du Service Espaces Verts de Pontoise
Catheribe SECQ Déléguée Générale de la Société Nationale d'Horticulture de France
Bastien SCHEYDER Assistant

ORDRE du JOUR: Création d'une Journée Cultures aux Jardins en 2010
----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Patrick SCHEYDER propose les bases d'une journée Cultures aux Jardins en 2010; très différente des Rendez-vous aux Jardins, elle mettra en avant le côté artistique du métier de Jardinier lié aux autres Arts: musique, danse, littérature, cinéma, etc.
Les propositions artsitiques émaneront prioritairement des Jardiniers; les autres artistes invités collaboreront avec les Jardiniers à la création d'animations diverses.

Le principe est d'offrir au public, au niveau National,  une journée ludique sur la base d'un parcours dans un grand Parc ou sur plusieurs parcs de la ville, alternant animations, jeux, rencontres avec différents artistes, restauration et Spectacles.
Les Jardiniers montreront différentes facettes de leur savoir faire: par exemple création de structures en osier, plessage, cr éations végétales, etc. Ces aspects à la fois techniques et artistiques du métier montreront les liaisons qui peuvent exister entre l'art des Jardins, la peinture (choix des couleurs, des motifs) la musique (rythme, séquences), architecure (perspective, création d'ambiances) et les autrtes arts.

Patrick Scheyder expose que le média artistique est non seulement un des moyens les plus fédérateurs de réévaluer le métier de Jardinier dans l'esprit du public, mais aussi un des plus évidents: il est grand temps de passer du discours trés en vogue sur le jardin, l'écologie et le développement durable à une action sur le terrain mettant en valeur ceux qui en sont les acteurs: les jardiniers.

Dominique Durand souligne que l'intérêt du public se porte à la fois sur le résultat esthétique de cet art, mais il existe aussi une valeur ajoutée considérable sur le travail technique qui précéde le résultat: le public aime comprendre comment cela se fait, se construit.
 Le savoir faire constitue aussi en soi un Spectacle. La passion du métier est par ailleurs un vecteur de communication  trés important à une époque où beaucoup de jeunes et de moins jeunes sont en recherche d'emploi et d'une valorisation de l'individu.

L'ensemble des présents acccueille favorablement cette idée; une liste de Villes partenaires et un calendrier vont être rapidement mis en place pour la sa ison 2010. Cette opération va être menée en concertation avec les collectivités territoriales et les instances professionnelles: Comité National des Villes et Villages Fleuris, SNHF, AFDJEVP, Fédération Française du Paysage. L'Association délivrera un label "Cultures aux Jardins" aux Villes partenaires. La SNHF représentée par Catherine Secq se déclare favorable à labeliser cette intitative.

Par ailleurs il semble essentiel de communiquer d'une façon attractive sur le métier de Jardinier auprés du grand public; un métier existe par son savoir-faire mais aussi par l'image qu'en reçoit le public; Patrick Scheyder propose que l'action de Cultures aux Jardins soit appuyée par la création d'un slogan. Aprés débat, l'ensemble des participants valide la phrase: Jardinier, artiste par nature.

La création rapide d'un blog est décidée qui présentera les espaces naturels des Villes adhérentes, et leurs actions passées et à venir associant l'Art des Jardins aux autres arts; la ville de Pontoise représentée par Pierre de Wolbock et celle de Beauvais vont communiquer dans les meilleurs délais leurs informations. Patrick Scheyder souligne que les villes de Paris, Limoges, Clermont-Ferrand, Rennes, Amiens, Perpignan, Aix en Provence, Sablé sur Sarthe, Saint Pierre des Corps, Gap et Dijon sont favorables elles aussi à ces principes de communication.

Commenter cet article